SHARE

Les fêtes de fin d’année arrivent à grands pas. À elles se joignent bonne humeur, retrouvaille et partage. Lors des longs repas de noël, il est possible qu’un convive fasse une fausse route voire s’étouffe avec sa nourriture. Voilà les bons gestes à connaître pour parer cette urgence vitale.

Une « fausse route », et le repas de noël vire au cauchemar en l’espace d’un instant. Il est d’abord important d’éclaircir ce que l’on appelle « fausse route ». Elle se manifeste généralement par de la toux pendant ou après la déglutition. Le convive qui aurait avalé de travers donne alors l’impression de s’étrangler. Pourtant, elle peut également être silencieuse. Il existe deux types de fausses routes :

La fausse route partielle : la personne peut toujours respirer.  La fausse route totale : étouffement, l’air ne passe plus. 

C’est cette dernière qui requiert un geste immédiat pour éviter que la personne finisse par manquer totalement d’air. Notez bien que les techniques qui suivent ne sont à réaliser qu’en cas d’obstruction totale.

Garder son calme

La première chose est de ne pas paniquer pour rester efficace et clair dans l’aide…

  Lire…