SHARE

Un sexagénaire domicilié à Saint-Nicolas-de-Port (54), en Lorraine, a bien failli se trouver amputé de son bras gauche. En cause ? Une morsure d’araignée. Quatre opérations, un mois d’hospitalisation et une greffe ont permis à la victime d’échapper au pire. Il s’agissait d’une araignée “recluse” au venin très puissant, provenant des états chauds d’Amérique.

Patrice Genet se souviendra longtemps de son été 2020. Alors qu’il dormait à son domicile situé à Saint-Nicolas-de-Port (Lorraine), le sexagénaire a été victime d’une araignée recluse

À titre de précision, l’araignée “recluse” provient des états chauds d’Amérique et jouit d’un venin très puissant. Elle est présente depuis quelques années en France et plusieurs cas graves ont été recensés. Selon l’Est Républicain, deux autres cas de piqûres ont été signalés cet été en Meurthe-et-Moselle.

“Son venin est tellement puissant qu’il peut attaquer les muscles, les reins, et se retrouve dans les analyses de sang”, rapporte Patrice.

Patrice a été mordu dans la nuit du 1er et 2 juin 2020. Depuis, il vit un véritable calvaire. “À mon réveil, la douleur était difficilement soutenable. Comme si on me brûlait les chairs. C’était insoutenable”, raconte-…

  Lire…