SHARE

Une étude américaine révèle une contamination excessive des eaux embouteillées par des débris de plastique comme le polyprolylène ou le nylon. Parmi ces bouteilles, de grandes marques comme Evian ou San Pellegrino.

Des scientifiques basés à l’Université de New York à Fredonia aux Etats-Unis ont réalisé une étude commandée par le projet de journalisme Orb Media, dans le but d’analyser l’eau embouteillée. Les résultats révèlent que certaines marques d’eau embouteillée contiennent de minuscules morceaux de plastique par milliers.

Plus de plastique dans l’eau embouteillée que dans l’eau du robinet

Les scientifiques ont analysé 259 bouteilles issues de 11 marques et provenant de 9 pays : les États-Unis, la Chine, le Brésil, l’Inde, l’Indonésie, le Mexique, le Liban, le Kenya et la Thaïlande. Les chercheurs ont utilisé la méthode du colorant rouge du Nil. Le colorant vient teinter les particules dans l’eau, collant à la surface des plastiques.

Grâce à un microscope infrarouge, les scientifiques ont constaté que 90% des bouteilles contenaient de minuscules morceaux de plastique. Sur la totalité des bouteilles testées, seulement 17 n’étaient pas contaminées…

  Lire…