SHARE

Fièvre et maux de tête sont les symptômes fréquents d’affections diverses et variées. Réaction naturelle de l’organisme pour lutter contre une infection, la fièvre (au-delà de 38 °C) peut aussi parfois être le signal d’alarme d’une maladie plus sévère. Quelles sont les 3 causes possibles d’une poussée de fièvre chez l’adulte ?

Une cause infectieuse dans la très grande majorité des cas

Une cause infectieuse regroupe les infections bactériennes, virales ou parasitaires. Le plus fréquemment, une poussée de fièvre chez l’adulte est le signe d’une infection bactérienne ou virale comme la plupart des maux d’hiver : rhinopharyngite, bronchite, gastro-entérite, mais aussi des infections plus préoccupantes comme la pyélonéphrite. Des infections parasitaires comme le paludisme peuvent aussi être envisagées lors d’une fièvre persistante dans un contexte particulier.

Lorsque la fièvre signe une pathologie plus lourde

Parfois, la fièvre peut être le témoin d’une maladie sévère ou rapidement évolutive qu’il convient de vite prendre en charge. Les maladies auto-immunes comme le lupus ou la maladie de Crohn peuvent débuter par la survenue de fièvre, mais il arrive aussi qu’une fièvre persistante soit le signe de certains cancers ou allergies importantes. En cas de fébrilité qui dure plus de 3 jours…  Lire…