SHARE

Une nouvelle étude américaine souligne qu’il n’est pas seulement important d’augmenter son taux d’activité physique pour réduire son risque de mort prématurée, mais surtout de réduire les longues périodes où l’on est assis. 

Vous êtes toujours à l’affût de la moindre place assise dans le bus ? Votre canapé est un peu votre deuxième maison ? Vous allez peut être changer vos habitudes. Une récente étude publiée dans la revue scientifique American Journal of Epidemiology, le 14 décembre 2018 explique que pour réduire son risque de mort prématurée, il ne suffit pas seulement d’augmenter son temps d’activité physique, il faut également réduire le temps qu’on passe assis sans bouger.

Moins on passe de temps assis plus on réduit son risque de mort prématurée

Jusqu’ici les scientifiques recommandaient de faire au moins 30 minutes de marche par jour pour stimuler le cardio et en faire bénéficier l’organisme. Pour cette nouvelle recherche, le groupe d’étude a étudié les cas de 8 000 volontaires américains âgés de plus de 45 ans qui prenaient déjà part à une expérience sur le risque d’AVC. Pendant toute l’étude, chaque volontaire a porté un bracelet enregistrant son temps d’exercice au cours de…

  Lire…