SHARE

Un médicament utilisé pour ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer ne sera plus commercialisé en France à partir de novembre 2018. Cet arrêt de production se justifie par un service médical rendu insuffisant.

Il était déjà jugé plus dangereux qu’utile. Le Reminyl®, un médicament contenant de la galantamine utilisé contre la maladie d’Alzheimer  ne sera plus commercialisé à compter du 30 novembre 2018. Cette décision vient de son fabricant, le laboratoire Janssen, et fait écho à l’avis de la Haute Autorité de Santé rendu en octobre 2016 qui recommandait un déremboursement de ce traitement -déremboursement qui, à ce jour, n’a toujours pas été mis en place. 

« Un intérêt thérapeutique faible »

La raison invoquée pour expliquer le retrait du Reminyl® est celle d’un « service médical rendu insuffisant« . Depuis 2012, la Haute Autorité de Santé considére en effet que le Reminyl® mais également l’Ebixa®, l’Aricept® et l’Exelon®, trois autres traitements indiqués dans la maladie d’Alzheimer, présentent un « intérêt thérapeutique faible » et disposent d’un effet sur la cognition des patients « modeste, de pertinence clinique…

  Lire…