SHARE

L’Agence Européenne des Médicaments (EMA) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), ont mis en garde le 27 décembre 2018 les professionnels de santé sur la prescription et la prise en charge de personnes traitées par rétinoïdes. Ces derniers pourraient comporter des risques de troubles psychiatriques.

Les rétinoïdes, composés chimiques dérivés de la vitamine A, sont utilisés dans le traitement de pathologies cutanées dont l’acné, l’eczéma, et le psoriasis. Cependant, il n’est pas sans rappeler qu’ils peuvent également exposer à des effets indésirables psychiatriques graves, ainsi qu’à des problèmes lors de la croissance foetale. L’Agence Européenne des Médicaments (EMA) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), ont mis en garde le 27 décembre 2018 les professionnels de santé sur la prescription et la prise en charge de personnes traitées par ces médicaments.

Changement d’humeur, de comportement, dépression…

Les rétinoïdes sont tératogènes. De ce fait, ils exposent au développement de masses cellulaires anormales au cours de la croissance fœtale, provoquant des défauts physiques sur le fœtus et à des troubles psychiatriques associés à ces composés administrés par voie orale et topique.

L’ANSM rappelle que les…

  Lire…