SHARE

Dans un communiqué récent, la revue médicale Prescrire se réjouit de l’arrêt de la commercialisation de l’antibiotique Ketek®, mais se désole que la raison officielle soit économique alors qu’il représentait pour eux un danger de risques indésirables graves.

“Dommage que l’Agence européenne du médicament n’ait pas eu le courage de le retirer depuis longtemps”. Dans un nouveau communiqué, la revue médicale Prescrire se réjouit de l’arrêt de la commercialisation de la télithromycine (Ketek®). Cet antibiotique de la famille des macrolides est souvent prescrits contre les infections respiratoires ou ORL. Selon Prescrire, Sanofi Aventis, le laboratoire fabricant a annoncé l’arrêt de fabrication du traitement début 2018 pour des raisons économiques, mais les auteurs, eux, évoquent une balance bénéfice/risque défavorable.

“À quand des Agences du médicament assez fortes pour obtenir que les firmes fassent leur métier”

“Les effets indésirables spécifiques de la télithromycine, détectables dès les premiers essais, ont été confirmés au fil des années : troubles oculaires, pertes de connaissance, troubles du rythme cardiaque, atteintes hépatiques graves voire mortelles”, rapporte Prescrire. Suite à ces premières constatations, l’Agence…

  Lire…