SHARE

Importune, disgracieuse, l’acné affecte particulièrement les adolescents tant sur le plan physique que psychologique. Dermatologues et scientifiques disposent aujourd’hui de solutions efficaces pour combattre cette trouble-fête générationnelle.

Acné juvénile : un pic prononcé vers 16/17 ans

Ils sont près de 80% de jeunes de 13 à 20 ans, à souffrir du regard des autres dès lors qu’une irruption boutonneuse rouge ou blanche défigure le visage voire le cou, le décolleté, les épaules ou/et le dos.

Plus maudite encore dès lors qu’elle est dite sévère, cette maladie inflammatoire chronique de la glande sébacée affecte profondément le moral de 15% d’entre eux et devient responsable d’une dévalorisation de soi à un âge adolescent qui n’épargne pas les changements physiques mais exacerbe paradoxalement les sentiments amicaux et amoureux.

Selfies Insta sur pause, les filtres n’y changeant rien, l’invasion du derme a commencé. Sus à l’ennemi !

Les différentes formes et étapes de l’acné

Selon la société française de Dermatologie, cette maladie du follicule pilosébacé s’établit progressivement sous des formes polymorphes plus…

  Lire…