SHARE

Mardi 6 mars, une femme de 73 ans est morte d’une crise cardiaque au CHU de Reims, alors qu’elle attendait aux urgences depuis plus de deux heures.

La situation dans les hôpitaux est alarmante en raison d’un grand manque de moyens. Une femme de 73 ans a malheureusement subit les conséquences de cette pénurie hospitalière, mardi 6 mars. Arrivée aux urgences du CHU de Reims après 16 heures, à cause de ses jambes qui étaient marbrées, elle attend plus de deux heures sur un brancard dans le couloir. Peu après 18h30, elle fait une crise cardiaque fatale. Les ambulanciers ont essayé de la réanimer. En vain. 

“Les urgences sont traitées selon la gravité de l’état des patients”

“A son arrivée, les données cliniques de la patiente autorisaient de différer sa prise en charge compte-tenu du volume et de l’intensité de l’activité du service à ce moment-là. En effet, les effectifs du service d’accueil des urgences étaient au complet et  prenaient en charge, dans le même temps, quatre patients en situation d’urgence vitale. Les urgences sont traitées selon la gravité de l’état des patients. Des soins de réanimation…

  Lire…