SHARE

Si vous avez été ménopausée avant 47 ans, ou que vous avez subi une hystérectomie, vous avez plus de risques de développer une démence, selon une récente étude californienne. Cela pourrait s’expliquer par une exposition plus courte aux oestrogènes durant sa vie.

Règles tardives, ménopause précoce ou encore hystérectomie : tous ces facteurs pourraient accroître le risque de démence, selon une étude publiée le 27 mars 2019 dans le journal de l’American Academy of Neurology®. Il existerait, en effet, un lien entre le nombre d’années où les femmes sont exposées à un taux élevé d’oestrogènes et le risque de démence.

Les femmes sont plus à risque que les hommes

“Dans la mesure où les femmes ont 50 % plus de chances de souffrir de démence que les hommes, il est important d’étudier tous les facteurs de risques spécifiquement féminins, qui pourraient nous guider vers des points potentiels d’intervention”, explique l’auteure de l’étude Paola Gilsanz, Docteur en Sciences dans la division de recherche de Kaiser Permanente à Oakland (Californie).

Cette étude a donc été menée sur 6 137 femmes californiennes. On leur a demandé à quel âge étaient survenues leurs…

  Lire…