SHARE

L’agence régionale de santé Provence Alpes-Côte d’Azur dresse un bilan et annonce que depuis juillet 2018, 11 personnes ont été touchées par le virus du West Nile dans les Alpes-Maritimes, dont une serait encore hôspitalisée pour des complications neurologiques graves. 

Le virus West Nile serait-il entrain de se propager ? Le 9 août 2018, dernier une alerte de l’Agence régionale de santé de la région Paca annonçait la découverte de 3 cas de personnes touchées par le virus au mois d’août. Le 30 août dernier, l’agence a publié un communiqué afin d’ informer que depuis le début de l’été le bilan des personnes infectées par le virus dans le département des Alpes-Maritime s’élève à 11 cas confirmés. Si la quasi totalité des victimes sont guéries, l’un d’entre-elles est atteinte d’une forme neuro-invasive et serait toujours à l’hopital.

Des risques de méningite ou d’encéphalite

La complication neurologique est rare, mais pas inexistante en cas de virus du West Nile. Elle peut se traduire par une méningite  (inflammation des des méninges, membranes qui entourent le cerveau) ou une encéphalite (inflammation du cerveau). Dans le cas de la victime actuelle aucune information en plus sur la nature du trouble neurologique n’a été donnée…

  Lire…