SHARE

Des allergologues canadiens mettent en garde contre les antihistaminiques H1 à base de diphénhydramine, à l’origine de surdoses et de graves effets secondaires. En France, on trouve cette molécule dans l’Actifed Rhume et la Nautamine.

Un médicament en vente libre ne signifie pas qu’il n’est pas dangereux. C’est notamment la raison pour laquelle les experts ont récemment demandé le retrait du paracétamol et de l’ibuprofène des rayons de nos pharmacies. Désormais, c’est une autre molécule qui inquiète : la diphénhydramine. On la retrouve notamment dans l’Actifed et la Nautamine.

Les antihistaminiques H1 de première génération, moins sûrs que leurs successeurs

Les experts de la Canadian Society of Allergy and Clinical Immunology (CSACI) viennent de publier une prise de position dans leur journal officiel. Après avoir étudié leurs bénéfices et leurs risques, ils affirment que les antihistaminiques H1 de nouvelle génération sont plus sûrs que leurs prédécesseurs de première génération, et devraient donc être utilisés en premier recours dans le traitement des rhinites allergiques et de l’urticaire….

  Lire…