SHARE

L’écoute du “bruit blanc” est conseillée pour faciliter l’endormissement, la relaxation ou encore traiter les acouphènes. Mais une étude américaine vient contrecarrer ces bienfaits supposés allant même jusqu’à dire qu’il pourrait faire vieillir prématurément le cerveau.

Avez-vous déjà entendu parler du “bruit blanc” ? Utilisé dans des appareils pour faciliter l’endormissement des bébés ou en CD pour diminuer les acouphènes, ce “bruit” est un son qui permet de masquer d’autres bruits dérangeants. En écoutant ce bruit blanc, on accéderait plus facilement à la détente et au sommeil. Du moins, c’est ce que l’on pensait jusqu’ici.

“Les thérapies sonores utilisant un bruit blanc doivent être évitées”

Un article publié dans la revue JAMA Otolaryngology remet ce bienfait en question. Selon les auteurs -des neuroscientifiques de l’Université de Californie à San Francisco et le Dr Mouna Attarha, chercheuse spécialisée dans le fonctionnement cérébral- il pourrait faire plus de mal que de bien. “Au cours des 50 dernières années, les scientifiques du cerveau ont beaucoup appris sur la plasticité cérébrale, notamment sur comment les intrants sensoriels peuvent changer chimiquement, structurellement et fonctionnellement le…

  Lire…