SHARE

Dans une récente étude, des chercheurs ont établi une corrélation entre une hausse des températures et le nombre de décès par suicide.

On sait que les jours pluvieux peuvent mettre un coup au moral et que les pics de chaleur peuvent être mauvais pour la santé. Mais, plus surprenant, des chercheurs de l’université de Stanford ont établi un lien entre une hausse des températures et un taux de suicide plus élevé. C’est ce qu’ils rapportent dans une étude publiée le lundi 23 juillet 2018 dans la revue Nature Climate Change.

Hausse des températures et taux de suicide : “une relation très cohérente”

Pour arriver à ces résultats, les scientifiques se sont basés sur des données faisant état des taux de suicide  aux Etats-Unis entre 1968 et 2004 et au Mexique entre 1990 et 2010. Ces données ont été comparées avec celles des températures et de précipitations. L’observation est probante : sur un mois, une augmentation d’un dégrè Celsius correspondait à une hausse du taux de suicide de 0,68% aux Etats-Unis entre 1968 et 2004 et de 2…

  Lire…