SHARE

Les 50 000 habitants de Grasse et ses environs sont soumis à des restrictions d’eau qui aurait été contaminée par un parasite, causant 155 cas de cryptosporidiose depuis le 15 octobre.

C’est la première fois qu’un tel phénomène se produit. À Grasse, l’interdiction de consommation de l’eau potable dure depuis près de trois mois.

Eau non portable : l’origine exacte reste à définir

Depuis le 15 octobre, 155 personnes atteintes de cryptosporidiose, dont les symptômes sont similaires à ceux d’une gastro-entérite, ont été signalées, selon l’agence, qui n’a enregistré aucun nouveau cas en ce mois de janvier.

  Lire…