SHARE

La France s’apprête à s’engager un peu plus dans l’utilisation de phages, des virus venant des égouts capables de tuer les bactéries multi résistantes. Ils pourraient constituer une alternative essentielle face à l’antibiorésistance.

Face aux antibiotiques qui sont aujourd’hui de moins en moins efficaces, la France semble vouloir s’engager de façon déterminante dans l’utilisation de phages, des virus capables de venir à bout de certaines bactéries multi résistantes, annonce l’Agence France Presse (AFP) le 21 mars 2019.

Naturellement présents dans l’eau, notamment dans les égouts « les phages viennent se coller sur les bactéries et les tuent de l’intérieur ». Depuis deux ans, plusieurs patients en situation désespérée ont déjà été traités au compte-gouttes grâce à la phagothérapie.

C’est un espoir et une alternative prometteuse face à la menace des infections résistantes aux antibiotiques. Pour le Pr Frédéric Laurent, chef du service bactériologie de l’Hôpital de la Croix-Rousse à Lyon dans une interview à l’AFP, « les phages ou bactériophages sont des armes de destruction massive de la bactérie ».

Le traitement de la dernière chance

C’est à la suite d’observations près du Gange (…

  Lire…