SHARE

La France s’apprête à s’engager un peu plus dans l’utilisation de phages, des virus venant des égouts capables de tuer les bactéries multi résistantes. Ils pourraient constituer une alternative essentielle face à l’antibiorésistance.

Face aux antibiotiques qui sont aujourd’hui de moins en moins efficaces, la France semble vouloir s’engager de façon déterminante dans l’utilisation de phages, des virus capables de venir à bout de certaines bactéries multi résistantes, annonce l’Agence France Presse (AFP) le 21 mars 2019.

Naturellement présents dans l’eau, notamment dans les égouts “les phages viennent se coller sur les bactéries et les tuent de l’intérieur”. Depuis deux ans, plusieurs patients en situation désespérée ont déjà été traités au compte-gouttes grâce à la phagothérapie.

C’est un espoir et une alternative prometteuse face à la menace des infections résistantes aux antibiotiques. Pour le Pr Frédéric Laurent, chef du service bactériologie de l’Hôpital de la Croix-Rousse à Lyon dans une interview à l’AFP, “les phages ou bactériophages sont des armes de destruction massive de la bactérie”.

Le traitement de la dernière chance

C’est à la suite d’observations près du Gange (…

  Lire…