SHARE

Dans une récente étude, des chercheurs ont découvert que la doxorubicine, médicament de chimiothérapie utilisé pour traiter plusieurs types de cancers, pourrait provoquer une insuffisance cardiaque en perturbant le fonctionnement des cellules immunitaires.

Certains médicaments guérissent d’un côté, mais détruisent de l’autre. La doxorubicine en fait partie : utilisé en chimiothérapie  pour traiter notamment les cancers des ovaires, de la vessie, du poumon, de la thyroïde et de l’estomac, ce médicament aurait un effet secondaire particulièrement néfaste puisqu’il serait toxique pour le coeur et la rate et participerait à l’apparition de l’insuffisance cardiaque. Cette découverte a été faite par une équipe de chercheurs de l’université de l’Alabama aux Etats-Unis menée par Ganesh Halade. L’étude a été publiée le 3 août 2018 dans la revue American Journal of Physiology – Heart and Circulatory Physiology.

La doxorubicine à l’origine d’inflammations

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont étudié les effets de la doxorubicine sur l’immunométabolisme de souris non cancéreuses. L’immunométabolisme est un domaine de recherche assez récent qui étudie…

  Lire…