SHARE

Le 27 mars 2019, l’association Agir pour l’Environnement a publié un rapport d’enquête sur la présence de dioxyde de titane, une substance potentiellement cancérigène, dans les dentifrices. Verdict : deux tiers de ces produits d’hygiène en contiennent.

Des résultats qui font grincer des dents. Dans un rapport d’enquête publié le 27 mars 2019, l’association Agir pour l’Environnement alerte sur la présence de dioxyde de titane à l’état nanoparticulaire dans deux tiers des dentifrices vendus en France. Or, sous cette forme, cette substance que l’on retrouve également dans les produits alimentaires est soupçonnée d’être cancérigène.

Dioxyde de titane : aucun dentifrice ne mentionne sa présence

Signal, Oral-B, Flurocaril… L’association a passé au crible 408 dentifrices dont 59 pour enfants vendus en grandes surfaces, pharmacies, parapharmacies et magasins bio. Et le verdict est sans appel : 271 d’entre eux contiennent du dioxyde de titane, dont 25 bios. Encore plus surprenant, “aucun de ces dentifrices ne précise sur son emballage si le dioxyde de titane présent est à l’état nanoparticulaire”, ce que le règlement européen impose pourtant.

  Lire…