SHARE

On appelle faiblesse musculaire le fait de ne plus ressentir de force dans ses muscles. Cela peut concerner un seul muscle ou un ensemble musculaire, un membre ou plusieurs, tout ou partie d’un membre. Les causes possibles sont de trois ordres : la fatigue, les troubles musculo-squelettiques (déchirure musculaire, tendinite, bursite, entorse…) ou encore une faiblesse d’origine neuromusculaire.

La fatigue, une cause possible de faiblesse musculaire

Dans le cas où la personne est trop fatiguée pour avoir un usage normal de sa musculature, la faiblesse musculaire n’est pas due à une atteinte des muscles eux-mêmes. Cette fatigue peut être passagère (lendemain de fête trop arrosée, sport intensif, travail intense) ou perdurer (dépression, burn out). Elle peut aussi être la conséquence d’une affection virale saisonnière (gastroentérite, rhume, bronchite, grippe), d’une alimentation insuffisante, de diabète, d’hyperthyroïdie ou d’insuffisances diverses (foie ou reins). Pour remédier à la faiblesse musculaire due à la fatigue, on préconise une période de repos, une bonne hydratation, ainsi qu’un traitement spécifique à la cause de cette fatigue (antidépresseurs, anxiolytiques, traitement pour le diabète…).

Déchirure musculaire, tendinite, bursite, des troubles musculo-squelettiques responsables de fatigue musculaire

Les troubles musculo…  Lire…