SHARE

Alors que la réglementation a permis de réduire le nombre de prescriptions d’opioïdes, de plus en plus de décès par surdose sont enregistrés aux États-Unis. En cause, la hausse des ventes d’opiacés – et notamment de fentanyl – sur le marché noir.

Depuis que la crise des opioïdes a éclatée aux États-Unis, les prescriptions pour ces médicaments se font moins répandues. Pourtant, le nombre de décès par surdose continue d’augmenter. Une surmortalité qui pourrait être imputable à la hausse des ventes de fentanyl sur le marché noir.

Les prescriptions d’opioïdes diminuent, le nombre de décès augmente

Un article, parut dans le journal Tennessean – un quotidien édité à Nashville (USA) – alerte sur la hausse des overdoses dans cet État. En 2018, celles-ci ont atteint un pic, avec 1 304 décès liés à la prise d’opiacés. Depuis 2014, plus de 5 600 personnes ont trouvé la mort pour cette même raison, rien que dans cette zone. Au total, ces médicaments ont tué 400 000 américains entre 1999 et 2018.

En parallèle, la réglementation des analgésiques vendus sur ordonnance se durcit,…

  Lire…