SHARE

Les résultats d’une analyse de la Food and Drug Administration aux Etats-Unis ont conclu que le fébuxostat, médicament antigoutteux, était associé à une hausse du risque de décès toutes causes confondues, par rapport à un autre traitement. L’organisme appelle donc à plus de précautions lors de sa prescription.

On estime qu’un Français sur cent serait touché par la goutte, une maladie inflammatoire des articulations causée par un taux d’acide urique élevé dans le sang. Autant de personnes susceptibles d’être concernées par cette information : dans un communiqué publié le 21 février 2019, la Food and Drug Administration (équivalent américain de l’Agence nationale du sécurité du médicament) alerte sur les risques de mortalité accrus sous fébuxostat (Uloric®, Adenuric®, etc.) par rapport à d’autres médicaments antigoutteux, et appelle ainsi à la prudence lors de sa prescription.

Fébuxostat : il expose à plus de risques comparé à l’allopurinol

En 2018, une étude américaine avait en effet conclu à un risque de décès par accident cardiovasculaire et de décès toutes causes confondues augmenté avec ce médicament. L’objectif était de comparer les risques entre le traitement par fébuxostat et celui par allopurinol, ces…

  Lire…