SHARE

L’hydrocution – ou choc thermique – est un malaise survenant en cas de différence brusque de température subie par l’organisme. Souvent mortel, ce phénomène est plus fréquent en été en cas de canicule. L’erreur fatale ? Plonger dans une piscine fraiche alors qu’il fait plus de 35°C dehors ! Quels sont les symptômes qui doivent vous alerter ? Comment éviter l’hydrocution ? Explications avec Muriel Lickel, infirmière de Santé Publique.

L’hydrocution est un choc thermique subi par une personne lorsqu’elle se baigne en été. Concrètement, si la température de l’eau est trop fraîche et la température du corps trop élevée, le choc est susceptible d’entraîner une perte de connaissance.

Potentiellement mortels, les chocs thermiques sont plus fréquents en cas de canicule, ou du moins en cas de pic de chaleur. En entrant brutalement dans une eau fraîche après une exposition à la chaleur, ou, si vous êtes en pleine digestion après un repas copieux et alcoolisé, vous vous mettez en danger de mort.

Sachez que l’hydrocution implique également un risque de noyade, qui est lié à ce choc de température. On fait le point sur ce phénomène, avec Muriel Lickel, infirmière de Santé Publique.

Hydrocution : ce qu’il se passe dans votre corps

Avant toute chose, il faut comprendre…

  Lire…