SHARE

Une récente étude britannique a démontré que certains traitements hormonaux de la ménopause par voie orale rendraient plus à risque de thrombose veineuse. Un risque que l’on ne retrouve pas avec les traitements transdermiques, trop peu considérés par les médecins selon les chercheurs.

Outre son impact psychologique, la ménopause  entraine des désagréments physiques : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes… Des symptômes parfois très gênants qui peuvent être soulagés par un traitement hormonal de la ménopause dit substitutif). Mais tous ne se vaudraient pas : une étude britannique publiée le 9 janvier 2019 dans le British Medical Journal révèle que les traitements hormonaux de la ménopause en comprimés augmenteraient les risques de thrombose veineuse.

Thrombose veineuse : 15% de risques en plus avec un traitement oral à base d’œstrogènes

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les données de plus de 80 000 femmes âgées entre 40 et 79 ans souffrant de thrombose veineuse, sur une période allant de 1998 à 2017. Elles ont été comparées à celles de plus de 390 000 autres femmes en pleine santé. Dans le premier groupe, 5795 femmes suivaient un traitement hormonal de la ménopause dont 4915 un traitement par…

  Lire…