SHARE

Les erreurs de prescriptions sont fréquentes et une britannique en a fait les frais en décembre 2018. Au lieu de recevoir un médicament pour soigner sa sécheresse oculaire elle aurait reçu un traitement contre les troubles érectiles. Voici son histoire détaillée dans le Journal BMJ Case Report.

Un rapport a été publié en décembre 2018 dans le journal britannique BMJ Case Report rappelant les médecins à écrire en majuscules leur ordonnance manuscrites afin d’éviter les erreurs de compréhension. En effet, ces problèmes sont bien connus des professionnels de santé, l’écriture des médecins peut souvent prêter à confusion. C’est le cas d’une femme vivant à Glasgow (Ecosse) qui aurait reçu le médicament contre les troubles érectiles Vitaros® au lieu du VitA-POS®, une lubrification à la paraffine liquide, pour le traitement des yeux très secs et des érosions de la cornée. La confusion se serait produite entre le médecin généraliste et le pharmacien. Le Dre Magdalena Edington, de l’Institut d’ophtalmologie Tennent à Glasgow, qui a rédigé le rapport explique que “les erreurs de prescription sont courantes et les médicaments portant des noms et des emballages similaires augmentent les risques”.

237 millions d’erreurs commises par an

La femme s’est elle-…

  Lire…