SHARE

Les personnes qui souhaitent faire don de leurs corps le font pour continuer à être utile après la mort. Mais concrètement, comment sont utilisés ces corps ? Et que deviennent-ils une fois qu’ils ont été étudiés ? La réponse avec Vincent Delmas, Membre de l’Académie nationale de médecine, Professeur émérite d’Anatomie Université Paris Descartes et ancien président de la Société Anatomique de Paris.

“Tout le monde peut donner son corps”

“Tout le monde peut donner son corps. Une seule exception est faite pour le porteur d’une maladie contagieuse. C’est pourquoi le certificat médical de décès spécifiant que le défunt n’est pas porteur d’une maladie transmissible est demandé avant l’acceptation du corps”, annonce d’emblée Vincent Delmas, Membre de l’Académie nationale de médecine, Professeur émérite d’Anatomie Université Paris Descartes et ancien président de la Société Anatomique de Paris. Le don est anonyme et gratuit. Il faut juste “écrire au centre du don du corps de la faculté de médecine la plus proche pour lui faire part de son intention”. La faculté délivre alors une carte de donateur à mettre en évidence pour que le moment venu, la famille connaisse la volonté du défunt et prévienne le centre du don du corps.

“Tout ou partie du corps peut être utilisé”

Donner son corps à la science est “un choix librement…

  Lire…