SHARE

Une étude sur la prévalence des préjudices que subissent les patients dans les établissements de soins vient de partager des résultats alarmants. Un patient sur 20 serait victime d’erreurs médicales. Dans 12% de cas les dommages seraient graves !

Une analyse menée sur plus de 330 000 patients vient de démontrer que les erreurs médicales sont particulièrement nombreuses. En effet, un patient sur 20 en serait victime. Et 12 % de ces erreurs auraient conduit à un état grave ou au décès du patient. Selon les chercheurs, la moitié de ses erreurs pourraient être évitées. Un phénomène qui hélas, n’est pas sans gravité.

En effet, l’étude précise que 49 % des dommages rapportés sont considérés comme légers, 36 % comme modérés et 12 % comme graves (souffrance, handicap, mort). Des incidents préjudiciables pour les patients, mais qui représentent aussi un fardeau financier majeur pour les systèmes de santé du monde entier. “On estime que 10 à 15 % des dépenses de santé sont consommées par les…

  Lire…