Santé

Home Santé
Liste d'articles sur la saté

Mimie Mathy, gravement blessée ? Elle rétablit la vérité !

0

La Une de France Dimanche a généré un mouvement de panique chez les fans de Mimie Mathy. Selon le média, la star de Joséphine Ange Gardien aurait dû mettre ses projets en suspens après une violente chute. Elle dément et ne cache pas son mécontentement face à cette rumeur.

Pas de panique ! Notre ange gardien préféré se porte comme un charme. Après les nouvelles alarmantes relayées par France Dimanche sur son état de santé, Mimie Mathy rétablit la vérité et rassure ses fans. L’actrice de TF1 n’a pas apprécié l’article qui a fait la Une du média. Elle pousse un coup de gueule sur les réseaux sociaux.

Après une chute, Mimie Mathy a dû porter une attelle mobilisante. Mais rien de bien méchant. Contrairement aux informations de France Dimanche, la star n’a pas mis sa carrière en standby pour autant. Pourtant, leur article n’a pas manqué d’alerter le public. Face aux nombreuses réactions, la principale intéressée a tenu à partager sa version des faits.

Une mauvaise chute…qui date du 14 juillet !

Tout est parti d’une chute que la star aurait faite le jour de la fête nationale. « Mon bras cassé date du 14 juillet…,…

  Lire…

Douleurs au niveau des côtes à gauche : qu’est-ce que ça cache ?

0

Les douleurs du ventre du côté gauche sont fréquentes. Cette partie de notre corps renferme plusieurs organes ; suivant le siège exact de la douleur, il est possible d’orienter le diagnostic du médecin. La douleur peut se situer du côté gauche sous les côtes (hypocondre), plus bas au niveau du nombril (flanc) ou encore plus bas (fosse iliaque). Voyons ici ce que cache une douleur au niveau des côtes à gauche.

Douleur hypocondre gauche : un peu d’anatomie

L’hypocondre gauche est la partie de l’abdomen qui se situe sous les côtes. Dans cette partie du corps se trouve une partie du foie, de la rate et du pancréas. On retrouve également une partie du côlon. Le rein gauche se situe plus à l’arrière du dos sous les côtes. Il est important de noter à quels moments apparaissent les douleurs : avant ou après le repas, pendant la marche, au moment des règles…

Douleur sous les côtes à gauche : les causes possibles

Les douleurs de l’hypocondre gauche (situé sous les côtes) peuvent avoir plusieurs causes. Il faut prendre en compte l’ensemble du tableau clinique pour aider au diagnostic : constipation, vomissement, ictère… Ainsi, les douleurs peuvent provenir :- d’une occlusion intestinale ou d’une constipation,- d’un ulcère gastrique,- d’une fracture de côtes,- d’un problème rénal : pyélonéphrite, colique néphrétique,- d’un problème pulmonaire : pleurésie, pneumothorax,- d’une…  Lire…

Jean-Paul Belmondo, victime d’une mauvaise chute !

0

Jeau-Paul Belmondo se trouve en convalescence après une mauvaise chute, a partagé son entourage ce lundi. Il souffre de douleurs aux côtes, à la jambe ainsi qu’à l’épaule.

L’acteur de 86 ans a dû annuler sa présence au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse à Paris. D’après les proches de Jean-Paul Belmondo, ce dernier a été victime d’une mauvaise chute. Il est désormais en convalescence et a grand besoin de repos, ont-ils annoncé à BFM TV ce lundi 16 septembre.

  Lire…

Alerte : ce médicament contre les brûlures d’estomac serait cancérigène !

0

Une substance cancérigène aurait été retrouvée dans un médicament contre les brûlures d’estomac. Selon la Food and Drug Administration, il s’agirait du produit “Zantac”.

Oui, certains médicaments peuvent être très dangereux pour votre santé, comme le médicament de la marque Zantac. Il serait contaminé à la NDMA, une substance que l’on retrouverait dans de nombreuses marques de médicaments pour la tension artérielle et l’insuffisance cardiaque. 

La NDMA, une substance potentiellement cancérigène

La NDMA est un contaminant environnemental présent dans l’eau et les aliments, notamment les viandes, les produits laitiers et les légumes. Il est classé comme cancérogène probable pour l’homme. On le retrouve dans plusieurs médicaments, dont celui de la marque “Zantac”, qui lutte contre les brûlures d’estomac. 

« Ces substances cancérigènes restent une préoccupation nationale majeure », a déclaré le Dr David Robbins, responsable adjoint de l’endoscopie au Lenox Hill Hospital de New York, tout en ajoutant que « même si le médicament…

  Lire…

Des médicaments enfin capables de rajeunir ?

0

Des scientifiques viennent de découvrir qu’il était possible d’inverser les effets du temps qui passe. En combinant certains médicaments, des patients ont perdu 2 ans et demi de leur âge !

Vous aussi vous rêvez de stopper les effets du temps ? Ce sera peut-être bientôt possible. Une étude clinique réalisée en Californie vient de parvenir, non pas à ralentir, mais inverser l’horloge épigénétique du corps. C’est cette dernière qui détermine l’âge biologique d’une personne.

Le test, nommé TRIM, a été mené sur neuf volontaires (hommes caucasiens âgés de 51 à 65 ans) en bonne santé, suivis durant un an. Ces derniers se sont vus administrer un cocktail de trois médicaments, à savoir l’hormone de croissance associée à deux traitements antidiabétiques.

Contre toute attente, ce protocole a été plus efficace que ce que prédisaient les chercheurs. Les volontaires ont eu la chance de perdre 2 ans et demi de leur âge biologique. Cela a pu être déterminé par l’analyse de leurs génomes (ensembles de gènes et…

  Lire…

Un traitement contre l’Alzheimer, accusé de détruire vos muscles

0

Des chercheurs viennent de faire le lien entre la prise de donépézil, un traitement couramment prescrit pour lutter contre les effets d’Alzheimer et la survenue de rhabdomyolyse. Cette maladie contribue à la dégradation musculaire.

Une étude, dirigée par des chercheurs de la faculté de médecine Schulich de la Western University et Lawson Health Research Institute (Canada) vient d’incriminer le donépézil. Ce traitement est couramment prescrit aux patients souffrant de la maladie d’Alzheimer pour atténuer les effets indésirables.

Le médicament est associé à un « risque deux fois plus élevé d’hospitalisation pour rhabdomyolyse, une condition douloureuse de dégradation musculaire« , expliquent les chercheurs. Cette affection relativement grave peut entraîner, à terme, une insuffisance rénale.

Une étude menée sur 220 353 patients soumis au traitement

La maladie d’Alzheimer touche de plus en plus de patients : environ 10 millions de nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année dans le monde.

« Le donépézil est un inhibiteur populaire utilisé pour traiter les

  Lire…

Paracétamol : il entraîne de graves troubles du comportement !

0

D’après une étude, prendre du paracétamol durant une grossesse serait très dangereux pour l’enfant. Il entraînerait en effet de graves troubles du comportement.

Couramment utilisé pour soulager la douleur pendant la grossesse, le paracétamol est recommandé comme un traitement de choix par le NHS.

Sauf qu’une étude, publiée dans Paediatric and Perinatal Epidemiology, a examiné si la prise de ce médicament durant la grossesse était corrélée aux troubles du comportement de l’enfant. Et selon les résultats parus ce lundi 16 septembre, cette hypothèse s’avérerait exacte.

Hyperactivité, déficit de l’attention et autres troubles du comportement 

Pour arriver à ces résultats, les chercheurs ont interrogé les femmes enceintes, puis leurs enfants, durant plusieurs années.

Ils ont analysé les résultats des tests de la mémoire, du QI et du développement préscolaire, du tempérament et du comportement de 14 000 enfants, âgés de 6 mois à 11 ans. Leur mémoire et leur QI ont également été examinés jusqu’à l’âge de 17…

  Lire…

Plus d’un an après la mort, le corps humain bouge encore

0

Oui, le corps humain continue de bouger un an après la mort. C’est en tout cas ce qu’affirme une étude menée par une équipe de chercheurs australiens, qui a observé des mouvements insoupçonnés sur un cadavre.

La rigidité cadavérique est l’un des signes biologiques de la mort. Pourtant des chercheurs ont prouvé que le corps humain continuait de bouger… Plus d’un an après la mort.

“Après la mort, les bras bougent encore”

Du jamais vu. Selon des scientifiques australiens, le corps humain continuerait de bouger, même après la mort. Concrètement, un bras qui se trouve le long du corps peut se retrouver par exemple plus haut et plus écarté du buste.

Pour arriver à cette conclusion, l’équipe a filmé un corps en décomposition toutes les 30 minutes, pendant dix-sept mois.

À la fin de la période d’étude, le sujet bougeait encore, ont rapporté les chercheurs. D’après les scientifiques, ces mouvements seraient dus à la contraction et au rétrécissement des ligaments.

« Ce que nous avons découvert, c’est que les bras bougeaient encore de manière significative », a déclaré Alyson Wilson, diplômée en criminologie…

  Lire…

Explosion en Russie : les risques de contamination à la variole et Ebola sont réels

0

Une explosion est survenue ce lundi au sein d’un laboratoire à Koltsovo, situé en Sibérie occidentale, lors de la réparation d’une salle d’inspection sanitaire au 5e étage. Cette infrastructure renferme, entre autres, le virus de la variole et Ebola. Doit-on craindre un risque de contamination ? Le Professeur Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU de Strasbourg nous répond.

Selon l’agence de surveillance sanitaire Rospotrebnadzo, l’explosion a été provoquée par un cylindre de gaz qui a provoqué un incendie au sein du laboratoire de recherche géré par l’État russe. Des fenêtres ont été brisées, mais la structure du bâtiment a résisté. L’explosion a fait un blessé parmi les employés.

Le centre de recherche en question est dédié à la recherche sur les virus et les biotechnologies. Les infrastructures se trouvent à Koltsovo dans la région de Novossibirsk, et renferment notamment le virus de la variole et la fièvre Ebola. C’est l’une des seules structures au monde abritant la variole. Koltsovo est la troisième ville la plus peuplée de Russie avec plus de 1,5 million d’habitants. 

Indéniablement, le doute plane : quels sont les

  Lire…

1 médecin sur 6 reconnaît qu’il fait “des erreurs quotidiennement”

0

Incroyable mais vrai. Dans un récent sondage, près de 17% des médecins estiment qu’ils commettent des erreurs de diagnostic chaque jour. Ce taux élevé varierait en fonction des spécialités.

Vous avez des doutes sur votre médecin ? Et bien il se pourrait que vous ayez raison. Un sondage vient de dévoiler le nombre étonnant d’erreurs que feraient quotidiennement les médecins. 

Il fait suite à une étude publiée par le Journal of General Internal Medicine qui suggérait que les médecins sous-estimaient généralement le nombre d’erreurs de diagnostic effectuées sur leurs patients. 

Des erreurs de diagnostic quotidiennes 

Pour mener à bien ce sondage, 633 médecins et 118 infirmières ont participé. 

Selon les chercheurs, les pédiatres étaient moins susceptibles de commettre quotidiennement des erreurs (11%), et les médecins travaillant aux urgences étaient les plus susceptibles (26%). 

Les médecins de famille (18%), ceux généralistes (22%) et les internes (15%) se situaient dans la moyenne. 

  Lire…

Popular Posts

My Favorites

Pourquoi il ne faut pas boire le verre d’eau posé sur...

Vous avez l'habitude de laisser un verre d'eau sur la table de chevet pour combattre la soif en pleine nuit ? Ce n'est ...