SHARE

Une révolution médicamenteuse est en marche ! Mercredi, certains députés français ont donné leur feu vert en commission pour vendre des médicaments à l’unité.

Cette proposition émise dans le cadre de l’examen du projet de loi anti-gaspillage, figurait parmi les engagements de campagne d’Emmanuel Macron en 2017. À l’époque, le président déclarait que c’était un “impératif sanitaire, une nécessité économique et une évidence environnementale”.

Or, ce mercredi, il a été annoncé que cette mesure va être examinée au sein de l’Assemblée nationale, le 9 décembre prochain.

L’amendement LREM, largement voté en commission, propose la dispensation de médicaments à l’unité (DAU) en pharmacie à partir du 1er janvier 2022, lorsque leur forme pharmaceutique le permet.

Chaque année, 1,5 kg de médicaments partent à la poubelle

Si la mesure est adoptée, un décret devrait par la suite préciser “les modalités de conditionnement, d’étiquetage, d’information de l’assuré et de traçabilité” de ces médicaments…

  Lire…