SHARE

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a refusé d’accorder une autorisation temporaire d’utilisation pour l’ivermectine dans le traitement de la Covid-19. La raison : le manque de données disponibles attestant de son efficacité. Cette décision très attendue clôt, du moins pour le moment, la polémique qui fait rage à ce sujet sur les réseaux sociaux.

Nécessité « de mettre en œuvre de larges études cliniques »

D’après l’agence sanitaire, l’analyse des données scientifiques disponibles, « du fait de leurs limites méthodologiques, ne permet pas d’étayer un bénéfice clinique de

  Lire…