SHARE

BA.4, BA.5 : de nouveaux variants du SARS-CoV-2 font toujours leur apparition au fil des mois. Les scientifiques font l’hypothèse que ses mutations prendraient vie chez les personnes immunodéprimées.

Tout commence en Afrique-du-Sud

En décembre 2021, trente mutations du variant Omicron ont été identifiées en Afrique du Sud. Les chercheurs ont analysé le processus d’infection chez des patients immunodéprimés «car le virus a pu persister suffisamment longtemps pour y parvenir», explique Dr Luke Blagdon Snell. Il est chercheur au sein du King’s College of London.

Le virus se copie pour se

  Lire…