SHARE

En cas de grosse chaleur, les personnes sous traitement médical doivent rester vigilantes. Diurétiques, antidiabétiques, anticholestérolémiants et ou anti-inflammatoires aggravent le risque de déshydratation. D’autres traitements peuvent altérer fortement les reins ou le cœur. Ce qu’il faut savoir.

 En période caniculaire, les seniors sont particulièrement touchés par la déshydratation, entraînée par des pertes importantes d’eau et de sel. Ce que l’on sait moins, c’est que leurs traitements jouent un rôle néfaste et peuvent présenter de réels risques.

Déshydratation et épuisement en tête

Certains médicaments ne font pas bon ménage pas avec les fortes chaleurs et peuvent présenter des risques pendant la canicule. Ils peuvent en effet altérer le fonctionnement des reins ou du cœur, atténuant la régulation de la température du corps.

Les médicaments diurétiques, les traitements contre le diabète, le cholestérol et les anti-inflammatoires aggravent le risque de déshydratation et entraînent des pertes importantes d’eau et de sel.

Certains médicaments comme les antagonistes et les sulfamides peuvent altérer les fonctions rénales. Les neuroleptiques et les antidépresseurs peuvent causer une

  Lire…