SHARE

Une étude britannique publiée ce mardi 20 avril révèle que les personnes dormant six heures ou moins par nuit avaient un risque de démence accru de 20 à 40% à l’âge de 50 ou 60 ans.

Dormir suffisamment est essentiel à votre santé. Une étude britannique publiée ce mardi 20 avril vient une nouvelle fois le confirmer. Les chercheurs de l’Inserm et de l’Université de Paris, en collaboration avec l’University College London, révèlent que dormir six heures ou moins par nuit est associé à un risque accru de démence chez les personnes entre 50 et 70 ans. Les près de 8 000 personnes ayant été suivis pendant plus de 25 ans pour cette étude ont permis de découvrir que le risque de démence est plus élevé de 20 à 40% chez les personnes dont la durée du sommeil est inférieure ou égale à six heures par nuit à l’âge de 50 ou 60 ans, par rapport à ceux qui aveient des nuits dites « normales » d’environ 7 heures. Il a également été observé un risque accru de démence de 30% chez les personnes âgées de 50 à 70 ans présentant systématiquement une durée de sommeil courte, indépendamment de leurs éventuels problèmes de santé…

  Lire…