SHARE

Finasteride, dutasteride… ces médicaments utilisés pour traiter l’adénome de la prostate augmenteraient le risque de développer un diabète de type 2, chez les hommes de plus de 50 ans.

Selon une récente étude de la University of Edinburgh (Ecosse), les hommes de plus de 50 ans traités pour une adénome de la prostate auraient plus de chances de développer un diabète de type 2. Un suivi supplémentaire est donc recommandé pour les personnes les plus à risque.

Adénome de la prostate : un trouble bénin mais gênant

L’adénome, ou hypertrophie bénigne de la prostate (HPB), est un gonflement de la partie centrale de la prostate. Il s’agit d’un trouble fréquent chez les hommes de plus de 50 ans qui, s’il n’est pas grave, peut tout de même avoir des conséquences gênantes. Il peut, en effet, occasionner des problèmes urinaires, tels qu’une diminution du jet, des douleurs à la miction ou des envies nocturnes…

Des médicaments inhibiteurs de la 5 alpha-réductase sont souvent prescrits pour traiter le HPB (finasteride, dutasteride…). En quelques mois, ils permettent de

  Lire…