SHARE

A défaut de vaccin, l’Institut Pasteur excelle dans ses modélisations mathématiques des maladies infectieuses. Une nouvelle modélisation démontre qu’une vaccination partielle des seuls adultes ne suffira pas à contrôler l’épidémie. La faute aux variants qui contaminent les enfants.

Le variant anglais rabat les cartes

L’Institut Pasteur estime que vacciner 90% des plus de 65 ans et 70% des 18-64 ans ne permettrait pas de retrouver une vie “normale”. Car le nombre d’hospitalisations resterait encore très élevé, au-dessus de 1000 hospitalisations quotidiennes.  Des projections obtenues

  Lire…