SHARE

Une nouvelle étude publiée dans le Canadian Medical Association Journal, met en garde contre le trazodone, médicament de plus en plus prescrit en tant qu’alternative aux antipsychotiques en cas de troubles psychiatriques ou de démence ne devrait pas être considéré sans danger. 

Faut-il se méfier du trazodone ? Face à l’augmentation du nombre de prescriptions de ce traitement antidépresseur dans le cadre de certains troubles psychiatriques ou chez les patients atteints de démence liée à la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson, les chercheurs de l’hôpital St Michael à Toronto (Canada), ont souhaité en savoir plus sur le risques d’effets secondaires. Après 6 ans d’évaluation, les scientifiques avertissent sur un risque majoré de fractures des os et de chutes chez les patients qui prennent ce traitement.

Il ne faut pas cnosidérer le trazodone comme une alternative sans danger

Pour en arriver à cette conclusion, ils ont étudié les cas de 9 463 volontaires âgés de plus de 66 ans. Parmi eux 6 588 étaient sous trazodone et 2 587 prenaient un antipsychotique. Après avoir suivi les dossiers médicaux de tous les volontaires du 1er décembre 2009 jusqu’au 31 décembre 2015, les scientifiques ont remarqué que les taux de fractures liées à l’…

  Lire…